Résultats coupe de France de robotique 2016

Cette année s’est mieux passée que l’année dernière, tout a été stabilisé, bien testé et a globalement fonctionné comme prévu.

Après avoir terminé 26ème, notre robot a bien mérité quelques vacances sur la plage des Sables d’Olonne.

plage

Les actions que nous avons réalisé sont :

  • Pousser le château devant la zone de départ.
  • Fermer les portes des cabines en les poussant.
  • Ouvrir le parasol à la fin du match.
    Jpeg
    Le petit servo tire la ficelle vers le bas, qui ouvre le parasol par un système de poulie.
  • La pêche des poissons a posé quelques soucis à cause d’un manque de temps pour tester avant la coupe. Nous avions prévu d’attraper les poisson par le côté, mais à chaque fois que le bras se relevait, les poissons restaient dans l’eau. Nous avons alors retourné l’actionneur après le premier match pour les attraper par le dessus, ce qui fonctionne bien mieux, mais le système pour décrocher les poissons n’était pas prévu pour fonctionner dans ce sens. Certains poissons sont alors passés par dessus le filet de dépose, d’autres sont venus se glisser entre le robot et la rambarde de la table, ce qui a bloqué le robot à la fin d’un match.
    Jpeg
    La partie noire du bras contient des aimants puissants pour attraper les poissons, et le doigt en effectuant un demi tour permet de libérer les poissons. Mais ce système était prévu pour fonctionner horizontalement et a été retravaillé entre chaque match.
  • Nous avons aussi essayé de mettre en place pendant la coupe des pinces pour attraper les petits châteaux du bord de la table et les tirer jusqu’à la zone de dépose, mais les cubes étaient plus lourds que ceux de tests que nous avions réalisés, et la peinture très rugueuse, empêchant de tirer tout le bloc d’un coup de manière fiable. Nous avons alors renoncé à cette action.
    fourche

Vidéo des matchs :

Notre premier match nous a opposé à l’équipe de l’IUT Cachan CRAC

Notre système pour ramasser les poissons n’était pas encore au point. L’IUT Cachan a malheureusement eu un problème de branchement avec un codeur. Score final 71 à 0 pour nous, qui nous mène à la place de 28ème.

Le second match s’est déroulé contre 7Robot – n7

Malheureusement pour nous, un poisson s’est bloqué entre la table et le robot et a interrompu notre activité de pêche. Ça s’est mieux déroulé du côté de 7Robot, qui est arrivé à ramasser un bout d’un château central en plus d’une pêche fructueuse. Score final 81 à 109 pour 7Robot, ce qui nous mène à la 25ème place.

Troisième match contre INTech Sempai

Malgré une petite frayeur face à ce robot, qui ne possédait pas de support de balise, notre match s’est bien déroulé. Nous avons pu poser la balise aux limites de la table sur leur support de balise fixe, ce qui a permis au robot de ne pas passer en mode d’évitement dégradé avec les capteurs ultra-son embarqués moins fiables et qui sont sujets à de faux positifs, ces capteurs étant utilisés quand le robot ne reçoit plus d’information des balises.

Un poisson a été pêché et déposé dans le filet, un autre est resté sur le robot, ne procurant que la moitié des points. Score final 86 à 71 pour nous, et nous mène à la 26ème place.

Quatrième match contre INTech

Un match très « symétrique » vu que les deux robots faisaient la même chose en même temps. Alors classés 7ème, le match contre l’INTech s’annonçait difficile, mais ils ont eu le même problème que nous précédemment avec un poisson qui les a coincé. Nous avons pêché deux poissons, et donc gagné 91 à 71, et remonté à la 25ème place du classement.

Le dernier match s’est déroulé contre INSTA UPMC

Deux poissons pêchés pour nous, score final 91 à 71 pour nous. Ce qui nous fait terminer la compétition au rang de 26ème sur 150 équipes homologuées, et environ 200 équipes inscrites.

Publicités

Notre équipe

Nous somme une jeune équipe d’ingénieurs en activité dans différents secteur, formée en 2014. Mais nous ne lançons pas non plus dans l’inconnu. Certains d’entre nous ont déjà participé à la coupe de France de robotique avec le club robotique M’Bot de l’ENSISA et le club robotique de l’ENSIL.